Variazioni in Rosso dell’Ornellaia

TOSCANA IGT ROSSO

Chaque nouveau millésime permet l'expression d'une qualité tout à fait distinctive de l'un des cépages du Domaine. Notre Œnologue met en lumière cette différence dans l'assemblage Variazioni in Rosso dell'Ornellaia. Le privilège unique de déguster ces variations subtiles est réservé aux visiteurs du Domaine.

LA SAISON DE CULTURE 2009

65% Petit Verdot

21% Merlot

12% Cabernet Sauvignon

2% Cabernet Sauvignon

L’hiver et le début du printemps de 2009 ont été frais et pluvieux, avec un débourrage dans la norme par rapport aux années précédentes. Le mois de mai a été sec, mais les pluies sont revenues en juin, sans toutefois impacter négativement la croissance de la vigne ou la floraison. Nous n’avons quasiment pas eu de pluie l’été, avec des températures dépassant souvent les 35°C et un très faible écart entre les températures diurnes et nocturnes. Ces conditions ont accéléré le processus de maturation, notamment pour les cépages à maturation précoce comme le Merlot. Les vendanges ont commencé les derniers jours d’août, un peu plus tôt qu’à l’accoutumée. Nous avons eu quelques pluies à la mi-septembre, permettant aux cépages à maturation plus tardive d’atteindre une maturation optimale jusqu’à la première semaine d’octobre.

VINIFICATION ET ÉLEVAGE

Les grappes cueillies à la main ont été placées en caissettes de 15 kg, passant ensuite au classement et au tri manuel sur double table de tri, avant et après l’éraflage, le tout suivi d’un pressurage délicat. Chaque cépage et chaque parcelle de vigne a été vinifié séparément. Après une fermentation primaire en cuves inox à des températures de 26-30°C pendant une semaine, la macération pelliculaire a duré 10-15 jours. La fermentation malolactique a commencé en cuves inox. Après le soutirage, le vin a été mis en barriques, avec 25% de chêne neuf et 75% de fûts d’un vin. Le vin a ensuite été élevé en barriques dans les chais thermorégulés d’Ornellaia pendant environ 15 mois. Après les 12 premiers mois d’élevage, les vins ont été assemblés et remis en barriques pour 3 mois supplémentaires. Après la mise en bouteille, le vin a vieilli 6 mois de plus avant sa commercialisation.

NOTES DE DÉGUSTATION DE L’ŒNOLOGUE

« Le millésime 2009 a été chaud et ensoleillé, des conditions favorables aux cépages tardifs comme le Petit Verdot. Outre sa maturation lente, le Petit Verdot est aussi un cépage délicat qui réussit le mieux lorsque les conditions climatiques lui offrent une longue période de maturation sans pluie, offrant des tanins fondus alors qu’ils peuvent parfois être un peu agressifs. Le millésime 2009 a précisément offert de telles conditions, et l’année s’est avérée être l’une des plus belles pour le Petit Verdot, que nous avons choisi comme principale composante de l’assemblage de notre Variazioni in Rosso 2009. Ce vin présente toutes les caractéristiques classiques du Petit Verdot, avec sa robe profonde et intense et son nez très expressif de notes de baies noires mais aussi de fleurs et d’épices. Sa puissance est bien présente en bouche, avec une belle concentration de fruit. Les tanins sont denses et musculeux, mais bien fondus et équilibrés, conférant au vin une texture veloutée. »

Axel Heinz

LA SAISON DE CULTURE 2009

65% Petit Verdot

21% Merlot

12% Cabernet Sauvignon

2% Cabernet Sauvignon

L’hiver et le début du printemps de 2009 ont été frais et pluvieux, avec un débourrage dans la norme par rapport aux années précédentes. Le mois de mai a été sec, mais les pluies sont revenues en juin, sans toutefois impacter négativement la croissance de la vigne ou la floraison. Nous n’avons quasiment pas eu de pluie l’été, avec des températures dépassant souvent les 35°C et un très faible écart entre les températures diurnes et nocturnes. Ces conditions ont accéléré le processus de maturation, notamment pour les cépages à maturation précoce comme le Merlot. Les vendanges ont commencé les derniers jours d’août, un peu plus tôt qu’à l’accoutumée. Nous avons eu quelques pluies à la mi-septembre, permettant aux cépages à maturation plus tardive d’atteindre une maturation optimale jusqu’à la première semaine d’octobre.

VINIFICATION ET ÉLEVAGE

Les grappes cueillies à la main ont été placées en caissettes de 15 kg, passant ensuite au classement et au tri manuel sur double table de tri, avant et après l’éraflage, le tout suivi d’un pressurage délicat. Chaque cépage et chaque parcelle de vigne a été vinifié séparément. Après une fermentation primaire en cuves inox à des températures de 26-30°C pendant une semaine, la macération pelliculaire a duré 10-15 jours. La fermentation malolactique a commencé en cuves inox. Après le soutirage, le vin a été mis en barriques, avec 25% de chêne neuf et 75% de fûts d’un vin. Le vin a ensuite été élevé en barriques dans les chais thermorégulés d’Ornellaia pendant environ 15 mois. Après les 12 premiers mois d’élevage, les vins ont été assemblés et remis en barriques pour 3 mois supplémentaires. Après la mise en bouteille, le vin a vieilli 6 mois de plus avant sa commercialisation.

NOTES DE DÉGUSTATION DE L’ŒNOLOGUE

« Le millésime 2009 a été chaud et ensoleillé, des conditions favorables aux cépages tardifs comme le Petit Verdot. Outre sa maturation lente, le Petit Verdot est aussi un cépage délicat qui réussit le mieux lorsque les conditions climatiques lui offrent une longue période de maturation sans pluie, offrant des tanins fondus alors qu’ils peuvent parfois être un peu agressifs. Le millésime 2009 a précisément offert de telles conditions, et l’année s’est avérée être l’une des plus belles pour le Petit Verdot, que nous avons choisi comme principale composante de l’assemblage de notre Variazioni in Rosso 2009. Ce vin présente toutes les caractéristiques classiques du Petit Verdot, avec sa robe profonde et intense et son nez très expressif de notes de baies noires mais aussi de fleurs et d’épices. Sa puissance est bien présente en bouche, avec une belle concentration de fruit. Les tanins sont denses et musculeux, mais bien fondus et équilibrés, conférant au vin une texture veloutée. »

Axel Heinz