Ornellaia 2009 "L'Equilibrio"

Bolgheri DOC Superiore Rosso

La volonté de permettre aux qualités exceptionnelles du vignoble de s'épanouir a forgé la philosophie d'Ornellaia depuis ses débuts. Ornellaia est une cuvée de Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot, l'expression fidèle d'un terroir unique qui s'affirme en harmonie avec la nature.

LA SAISON DE CULTURE 2009

52% Cabernet Sauvignon

22% Merlot

21% Cabernet Franc

5% Petit Verdot

L’hiver et le début du printemps de 2009 ont été frais et pluvieux, avec un débourrage dans la norme par rapport aux années précédentes. Le mois de mai a été sec, mais les pluies sont revenues en juin, sans toutefois impacter négativement la croissance de la vigne ou la floraison. Nous n’avons quasiment pas eu de pluie l’été, avec des températures dépassant souvent les 35°C et un très faible écart entre les températures diurnes et nocturnes. Des vents de sirocco forts venus d’Afrique entre fin août et début septembre ont accéléré le processus de maturation, notamment pour les cépages à maturation précoce comme le Merlot. Les vendanges ont commencé le 28 août pour s’achever le 14 septembre, figurant ainsi parmi les plus précoces et rapides de l’histoire d’Ornellaia. Nous avons eu quelques pluies à la mi-septembre, permettant aux cépages à maturation plus tardive de respirer et d’atteindre une maturation optimale, avec une complexité remarquable. La vendange a été interrompue pendant neuf jours, reprenant le 23 septembre avec le Cabernet Franc et ses riches arômes, suivi d’un étonnant Petit Verdot. Nous avons terminé en beauté le 6 octobre avec les dernières grappes de Cabernet Sauvignon, démontrant une superbe structure.

VINIFICATION ET ELEVAGE

Les grappes cueillies à la main ont été placées en caissettes de 15 kg, passant ensuite au classement et tri manuel sur double table de tri, avant et après l’éraflage, le tout suivi d’un pressurage délicat. Chaque cépage et chaque parcelle de vigne a été vinifié séparément. Après une fermentation en cuves inox à des températures de 26-30°C pendant une semaine, la macération pelliculaire a duré 20-25 jours. La fermentation malolactique s’est faite principalement en fûts de chêne, avec 70% de chêne neuf et 30% de fûts d’un vin. Le vin a ensuite été élevé en barriques dans les chais thermorégulés d’Ornellaia pendant environ 18 mois. Après les 12 premiers mois d’élevage, les vins ont été assemblés et remis en barriques pour 6 mois supplémentaires. Après la mise en bouteille, le vin a vieilli 12 mois de plus avant sa commercialisation.

NOTES DE DEGUSTATION DE L’ŒNOLOGUE

« Richesse et équilibre sont les deux qualités qui décrivent le mieux l’Ornellaia 2009. Etant donné que le millésime a commencé par la fraîcheur avant de se réchauffer significativement, il était important d’apporter une attention méticuleuse aux vendanges afin de préserver l’acidité vive et la complexité aromatique du raisin. Ce vin exprime des arômes généreux et bien définis, avec un fruit riche et bien mûr complété de notes de chocolat et de touches balsamiques d’herbes aromatiques. En bouche, le vin est soyeux et ample, avec des tanins fondus. La finale persistante est réhaussée d’une acidité vive et fraîche. »

Axel Heinz – Mai 2011

RATINGS

Wine Advocate 97

Wine Spectator 94

James Suckling 96

Antonio Galloni 97

LA SAISON DE CULTURE 2009

52% Cabernet Sauvignon

22% Merlot

21% Cabernet Franc

5% Petit Verdot

L’hiver et le début du printemps de 2009 ont été frais et pluvieux, avec un débourrage dans la norme par rapport aux années précédentes. Le mois de mai a été sec, mais les pluies sont revenues en juin, sans toutefois impacter négativement la croissance de la vigne ou la floraison. Nous n’avons quasiment pas eu de pluie l’été, avec des températures dépassant souvent les 35°C et un très faible écart entre les températures diurnes et nocturnes. Des vents de sirocco forts venus d’Afrique entre fin août et début septembre ont accéléré le processus de maturation, notamment pour les cépages à maturation précoce comme le Merlot. Les vendanges ont commencé le 28 août pour s’achever le 14 septembre, figurant ainsi parmi les plus précoces et rapides de l’histoire d’Ornellaia. Nous avons eu quelques pluies à la mi-septembre, permettant aux cépages à maturation plus tardive de respirer et d’atteindre une maturation optimale, avec une complexité remarquable. La vendange a été interrompue pendant neuf jours, reprenant le 23 septembre avec le Cabernet Franc et ses riches arômes, suivi d’un étonnant Petit Verdot. Nous avons terminé en beauté le 6 octobre avec les dernières grappes de Cabernet Sauvignon, démontrant une superbe structure.

VINIFICATION ET ELEVAGE

Les grappes cueillies à la main ont été placées en caissettes de 15 kg, passant ensuite au classement et tri manuel sur double table de tri, avant et après l’éraflage, le tout suivi d’un pressurage délicat. Chaque cépage et chaque parcelle de vigne a été vinifié séparément. Après une fermentation en cuves inox à des températures de 26-30°C pendant une semaine, la macération pelliculaire a duré 20-25 jours. La fermentation malolactique s’est faite principalement en fûts de chêne, avec 70% de chêne neuf et 30% de fûts d’un vin. Le vin a ensuite été élevé en barriques dans les chais thermorégulés d’Ornellaia pendant environ 18 mois. Après les 12 premiers mois d’élevage, les vins ont été assemblés et remis en barriques pour 6 mois supplémentaires. Après la mise en bouteille, le vin a vieilli 12 mois de plus avant sa commercialisation.

NOTES DE DEGUSTATION DE L’ŒNOLOGUE

« Richesse et équilibre sont les deux qualités qui décrivent le mieux l’Ornellaia 2009. Etant donné que le millésime a commencé par la fraîcheur avant de se réchauffer significativement, il était important d’apporter une attention méticuleuse aux vendanges afin de préserver l’acidité vive et la complexité aromatique du raisin. Ce vin exprime des arômes généreux et bien définis, avec un fruit riche et bien mûr complété de notes de chocolat et de touches balsamiques d’herbes aromatiques. En bouche, le vin est soyeux et ample, avec des tanins fondus. La finale persistante est réhaussée d’une acidité vive et fraîche. »

Axel Heinz – Mai 2011

RATINGS

Wine Advocate 97

Wine Spectator 94

James Suckling 96

Antonio Galloni 97